Dialyse en centre

De nombreux hôpitaux et cliniques proposent le traitement par hémodialyse.

La séance de dialyse est effectuée par des professionnels médicaux formés qui seront disponibles pendant le traitement. Si vous le souhaitez, vous pourrez consulter votre équipe soignante entre les traitements.

Si vous désirez faire la dialyse dans un centre d’auto-prise en charge, vous gérerez seul(e) votre séance de dialyse dans un environnement clinique. Votre équipe soignante sera disponible pour vous aider pendant le traitement.

On effectue généralement le traitement par hémodialyse trois fois par semaine pendant environ 4 à 5 heures. (quatre fois en cas de besoin clinique spécifique). La fréquence des traitements dépend essentiellement de vos caractéristiques physiques.

On vous donnera un emploi du temps régulier des traitements, par exemple les “lundi – mercredi – vendredi à heure fixe”.

C’est à vous qu’incombera la responsabilité d’arriver à temps au centre de dialyse pour votre traitement et votre équipe NephroCare se chargera du processus convenable.

La fréquentation d’un centre de dialyse vous donne également la possibilité de parler à d’autres patients qui sont dans la même situation.

Hémodialyse

Pendant l’hémodialyse, le sang est extrait d’un vaisseau sanguin et diffusé à travers le dialyseur où il est purifié avant d’être renvoyé vers le corps.

L’hémodialyse (HD) est un traitement extracorporel : le sang est pompé à travers un filtre (dialyseur) à l’aide d’un équipement très complexe (rein artificiel ou moniteur) pour être purifié.

Le dialyseur est constitué d’environ dix mille fibres creuses fabriquées dans une membrane spéciale. Le sang circule à travers ces fibres dans une direction précise tandis que le fluide de dialysat s’écoule à l’extérieur, dans la direction opposée.

Le sang purifié retourne alors dans la circulation sanguine normale intracorporelle.

La membrane du filtre étant un corps étranger il est essentiel qu’elle ne provoque pas ni démangeaison, ni fièvre, ni réaction allergique au patient.

Il existe actuellement un grand nombre de membranes hautement biocompatibles, permettant de résoudre les problèmes de ce genre ; une des plus couramment utilisée est la membrane Polysulfone, et sa version plus récente l’Helixone.