Le rein et l’insuffisance rénale

Le rein

La composition et l’équilibre de notre organisme reposent entre autres sur le fonctionnement de nos deux reins. Ces organes en forme de haricot, de la taille d’un poing, sont situés dans les fosses lombaires au niveau du dos, en avant de la dernière côte.

La fonction la mieux connue des reins est celle de filtre, assurant l’élimination dans les urines de nombreux déchets provenant du fonctionnement de différents organes et présents dans la circulation sanguine.

Chaque rein contient environ un million de minuscules unités de filtration appelées néphrons, composés d’une partie filtrante le glomérule et d’un système tubulaire qui transforme et assure l’acheminement de l’urine au niveau des premiers réservoirs de l’appareil urinaire, les calices.

L’urine s’écoulera ensuite dans le bassinet, l’uretère et la vessie.

En bref, les reins accomplissent les tâches suivantes :

  • Elimination des déchets comme l’urée et l’acide urique provenant du renouvellement des protéines et noyaux des cellules de notre corps, et de notre alimentation
  • Régulation de nos besoins en eau
  • Régulation du sodium, ce qui influence le niveau de la pression artérielle
  • Régulation de l’élimination des éléments minéraux de l’organisme comme le potassium, le calcium, le phosphore
  • Production d’hormones comme la rénine qui influence la pression artérielle, l’érythropoïétine qui par son action sur la moelle osseuse est indispensable à la production des globules rouges, et la vitamine D active, le calcitriol, qui régule l’absorption du calcium et du phosphore au niveau digestif et favorise la consolidation osseuse.
  • Notre survie dépend du bon fonctionnement des reins, comme du bon fonctionnement des autres organes vitaux. Mais on peut parfaitement vivre normalement avec un seul rein (que ce soit de naissance ou parce qu’on a dû enlever l’un des deux par chirurgie, pour une tumeur par exemple).
  • Même avec deux reins abîmés par une maladie et une amputation de la filtration rénale significative (jusqu’à 75% de la normale), on peut vivre bien et longtemps sans avoir recours à un traitement lourd comme la dialyse ou la greffe. C’est l’insuffisance rénale chronique.
  • Mais cet état nécessite des précautions diététiques, des traitements et une surveillance que le médecin néphrologue va mettre en place en collaboration avec le médecin traitant et le patient lui-même.
  • Ils ont pour but de préserver au mieux la filtration rénale restante.

Options de traitemen